Voyager au Pérou en janvier?

machu_piccu_en_janvierDevrait-on voyager au Pérou en janvier?
Voici un extrait d’un échange avec un client…

Avant les températures étaient très marqués mais aujourd’hui c’est différent. Pour avoir de la pluie durant son voyage, c’est certain qu’elle va en avoir. Elle doit savoir. Par contre, il y a des avantages à la pluie au Pérou.

Machu Picchu, il sera dans les nuages, mais j’ai aussi de très belles photos mythiques de Machu Picchu entouré de cette brume …

Pour voir travailler les gens dans les champs, c’est la bonne saison. Pour voir des fleurs, des orchidées naturellement comme ça, c’est la saison !

Les meilleures périodes restent entre mai et septembre mais si elle est prête elle pourra vivre de beaux moments. Arequipa, moins de pluie, La Paz (Bolivie), peu de pluie aussi.

Sur la côte, durant la même période, c’est magnifique, l’été avec des 30 degrés. C’est le désert donc aucune pluie. C’est la plus belle période de l’année pour visiter cette région.

Pour le soir à Cusco, même en janvier, on a besoin d’un polar mais pas de gros manteau avec mitaines et chapeau comme en juin (un avantage). Les ponchos pour la pluie peuvent être achetés sur place pas cher. Je suggère le pantalon de pluie aussi – elle sera vraiment au sec et c’est plus agréable.

Ma suggestion serait de partir, peu importe le mois. Selon ce que nous recherchons, il y a des points positifs à chaque saison. Un petit conseil logistique pour Janvier ; Peut-être terminer le voyage avec la côte. De cette façon on termine au chaud, quelques jours dans le désert ou sur la plage, plusieurs options sont disponibles, même du tout inclus traditionnel.

La gastronomie la plus diversifiée se trouve au Pérou!

Vous aimez la gastronomie? C’est au Pérou qu’elle est la plus diversifiée !

Elle est traditionnelle, fusion, de la jungle, de la côte, des Andes, épicé ou pas…

Découvrez dans cette vidéo les différents restaurants que propose la chambre de commerce du Pérou à la gagnante du concours Pérou Gourmet. Un vrai délice!

Voyage étudiant au Pérou

9 étudiantes en tourisme du Collège Lasalle de Montréal s’apprêtent à partir pour le Pérou. 

Il sera possible de les suivre au cours de leur périple.  Voici le circuit qu’elles suivront:

 

JOUR 1          3 mai            ARRIVÉE À LIMA – CUSCO (DN, S)

 À l’arrivée à l’aéroport de Lima et transfert à la zone nationale pour le vol vers Cusco.

Repos en avant midi. En après-midi, visite guidée des lieux les plus intéressants de la ville : La place d’Armes, lieux où selon la légende, s’enfonça le bâton d’or de l’Inca Manco Capac, lui indiquant où fonder sa ville.

La Cathédrale du 17e siècle, véritable chef d’œuvre de l’art colonial, qui fait elle-même partie d’un complexe de trois églises. Le Koricancha, célèbre temple dédié au soleil, et dont les murs de pierre polie sont considérés comme les meilleurs œuvres de l’art Inca, est un des sites les plus fascinants de Cuzco. Derrière la façade de l’église Catholique se trouvent les vestiges de ce qu’était le centre de la société Inca, là où avaient lieu les cérémonies les plus importantes tels que mariages, sacres et funérailles.

Ensuite, visite des ruines aux alentours : Puca Pucara, dont le nom se traduit par « fort rouge » et qui était vraisemblablement un lieu d’arrêt pour les voyageurs et leurs animaux qui voulaient se reposer et manger, Tambo Machay, à quelques centaines de mètres, où il y a des fontaines d’eau cérémoniales, possiblement pour rendre un culte d’eau, Qenqo, un temple et amphithéâtre où devaient avoir lieux plusieurs cérémonies et finalement, la fameuse forteresse de Sacsaywaman où se déroulent annuellement la fête du Soleil, l’Inti Raymi. Nuit à Cusco.

JOUR 2          5 mai            VALLÉE SACRÉE (PD, DN, S)

Départ pour la Vallée de la rivière Urubamba aussi appelé Vallée Sacrée des Incas, située à 2800 mètres d’altitude, pour une visite des principaux sites archéologiques de la Vallée Sacrée des Incas. D’abord, c’est au marché Andin où, après avoir découvert les étalages de fruits et légumes à même le sol, vous pourrez acheter des ponchos, tricots, couvertures en laine d’Alpaga. Vous découvrirez les traditions locales telles que le troc, toujours pratiqué par les habitants du village, ainsi que le folklore, présent dans les costumes colorés.

Le marché de Pisac était encore, il y a quelques années, un des plus traditionnels du Pérou mais il a aujourd’hui une dimension plus touristique. Les ruines de Pisac, avec sa vue sur la vallée de l’Urubamba et ses terrasses, sont considérées comme le plus beau site après le Machu Picchu et avait manifestement un rôle défensif, religieux et agricole. Dîner libre dans la vallée.

Ensuite, nous parcourons la vallée sacrée dans toute sa longueur jusqu’au village d’Ollantaytambo. Ollantaytambo est le seul village resté intact depuis l’époque Inca où les gens habitent encore à l’intérieur des mêmes murs que leurs ancêtres. Cette ville est un lieu fortifié et comportant différents temples et seize terrasses. Notez les figures incrustées sur la façade de la montagne. Visite du village et de sa ruine. Après la visite, retour à Cusco en fin d’après-midi. Nuitée à Cusco.inca trail

 JOUR 3          6 mai            CUSCO – MACHU PICCHU – CUSCO (PD, DN, S)

Départ matinal vers la gare et train pour le Machu Picchu, la cité perdue des Incas. Le trajet en train est d’une durée d’environ quatre heures. Arrivée à Aguas Calientes, transfert en bus vers la citadelle pour la visite de ce fabuleux site archéologique.

Le Machu Picchu a seulement été découvert, par Hiram Bigham, en 1911, bien après l’arrivée des conquérants espagnols qui n’en ont jamais soupçonnés l’existence.

La particularité de sa situation géographique et le génie de construction font de ce site Inca l’une des dernières merveilles du monde. Machu Picchu est un centre de culte et d’observation astronomique mais aussi le refuge secret de l’Inca Pachacutec. On y retrouve plusieurs grandes places, une zone agricole, une zone urbaine et plusieurs temples et mausolées royales construits avec une précision étonnante. Visite guidée du site archéologique et temps libre. En fin de journée, à l’heure prévue, descente vers Aguas Calientes et train vers Cusco. Nuit à Cusco.salkantay-03

 JOUR 4          7 mai            CUSCO – PROJET D’AIDE (PD, DN, S)

 Petit déjeuner à l’hôtel et départ vers une communauté andine de la vallée sacrée.

Départ vers le village d’Husao dans la vallée sacrée.  Aujourd’hui, une aide ‘tangible’ sera apporté à la communauté, nous irons partager des moment à l’école du village, rencontrer les jeunes et peinturer leur école.   Ce projet ce veut un échange entre deux cultures et une valorisation des jeunes.

Retour en fin de journée pour le souper.Enfants Pérou

JOUR 5          8 mai            CUSCO – LIMA – ICA (PD, DN, S)

À l’heure convenue, transfert jusqu’à l’aéroport de Cusco. Vol Cusco – Lima. À Lima, un contact vous attendra à l’aéroport afin d’assurer le transfert jusqu’à la station d’autobus pour le trajet vers Ica. À Ica les véhicules attendent pour l’aventure dans le désert. Vivez cette expérience inoubliable de parcourir le désert en véhicule 4×4. Le désert de cette région fut, à une certaine époque recouvert d’eau. Les Mégalodons, énorme requins préhistoriques y ont laissé des vestiges dont nous feront la recherche. Repas autour du feu dans le désert, nuit sous la tente au cœur du désert.Buggy et désertJOUR 6          9 mai            DESERT – CHINCHA (PD, DN, S)

Après un délicieux petit déjeuner au milieu du désert, nous ferons une marche afin d’y apprécier les immenses dunes et la merveilleuse vue. Possibilité de glisser sur les dunes afin d’y vivre un peu d’adrénaline. Sortie du désert après le dîner. Installation à l’hôtel et déplacement vers Chincha ou l’on retrouve une des quelques communautés noires du Pérou.

Descendant des esclaves venus d’Afrique, c’est dans une maison locale que nous mangerons leurs spécialités et que nous pourrons découvrir le cajon, instrument de musique de la région. Nous visiterons une hacienda ou furent gardé les esclaves venus travailler dans les champs de cotons, les sous-terrains et plus. Soirée de danse latino-africaine. Nuit à Chincha.Festejo Afro-péruvien

JOUR 7          10 mai            CHINCHA – LIMA – DÉPART (PD, DN, S)

Petit déjeuner à l’hôtel. Déplacement de Chincha à Lima.

À l’heure prévue, tour de ville Panoramique de Lima (environ 3 heures). Ville des rois, Lima a été fondée en 1535. Visite du centre historique coloniale et moderne de la ville : La Place d’Armes marquant autrefois le centre de la ville, la Cathédrale renfermant les restes du conquistador Pizarro, le couvent Santo Domingo renfermant les restes de Santa Rosa de Lima, le palais du gouvernement et l’hôtel de ville, qui sont les monuments les plus importants de la ville. Tout près, visite du monastère San Francisco qui est reconnu pour ces Catacombes renfermant 70 000 sépultures et la place populaire San Martin. De plus, visite des quartiers modernes de Miraflores.

Transfert vers l’aéroport international pour le vol de retour.

 

Les danses traditionnelles du Pérou

Les danses péruviennes sont d’une vaste variété. De la côte, des Andes et de l’Amazone, elles se distinguent les unes des autres, mais sont rassembleuses de toutes les régions et peuples du pays lorsqu’elles sont performées. Vivaces, romantiques, énergiques, colorées, divertissantes et expressives sont tous des façons de qualifier les danses du Pérou.

 

COSTA

 El Festejo

Le Festejo est une danse afro péruvienne qui prend ses origines de la région d’Ica et de Lima. Inspirée des rythmes et des mouvements africains, le Festejo est festif, jovial et, même, un peu coquet. C’est une danse qui se performe en couple, où la femme tente de Festejo Afro-péruvienprovoquer l’homme et celui essaye de séduire sa partenaire tout en suivant le rythme du cajón, de la quijada et de la guitare. Le Festejo est une danse créative qui se caractérise par des déhanchements prononcés, par des grands mouvements de la jupe, par des pas agiles exécutés sur la pointe des pieds et par des petits sauts dynamiques. Les danseurs sont vêtus des habits traditionnels des esclaves africains : une robe à volants avec un foulard dans les cheveux pour la dame et un pantalon léger coupé à la hauteur des genoux avec une chemise ayant les manches plus larges pour l’homme. Le Festejo, de nos jours, gagne de plus en plus de popularité.

Marinera Norteña

Marinera NorteñaLa Marinera Norteña  déborde d’expression amoureuse et romantique. Autrefois connue comme la Zamacueca, elle est une danse des peuples indigènes péruviens qui a été modelée et raffinée par les Espagnols. Élégant et sophistiqué, la Marinera est un jeu de séduction qui commence par la rencontre des danseurs du couple. Par la suite, il y a échange de coquetterie et de galanterie où le couple s’approche intimement l’un de l’autre. Finalement, la performance se termine lorsque les danseurs se rendent aux forces de l’amour. Un aspect important de l’habit des danseurs de Marinera sont le chapeau de pailler, pour l’homme et le mouchoir de dentelle pour la femme. Ce sont, avec ces accessoires, que le couple démontre leur affection et leur ruse de coquetterie un envers l’autre. La Marinera Norteña est une des danses les plus représentatives des provinces péruviennes du nord.

SIERRA

Huayno

HuaynoLe Huayno est la danse principale des Andes péruviennes. Son nom vient du Quechua Waynaricunataky qui signifie «chant représentant le jeune qui est amoureux». Cela dit, le Huayno est une danse joyeuse et festive qui démontre le l’enthousiasme, l’amour, la gaité, la motivation, la vie et la spiritualité. Il existe plusieurs variations de Huaynos tels que la Muliza, le Huaylarsh et la Valicha. Celles-ci se différencient soit en étant plus lents et sentimentaux, soit rapides, mais toujours très sentimentaux, ou en étant plus rapides avec un caractère plutôt festif. Le Huayno se danse en couple et où l’homme et la femme agitent des rubans colorés dans les airs en se virevoltant, en sautillant et en marquant le rythme par des pas agiles. Les vêtements sont de laine de lama très colorés et de broderie florale minutieuse et détaillée. Le Huayno est une des danses les plus typiques du Pérou.

Diablada

La Diablada, aussi connu comme la danse des sept péchés, est caractéristique de la Fête de la Virgen de la Candelaria. Cette danse andine originaire de Puno, représente la lutte entre le bien et le mal. La Diablada s’est métissée avec des doctrines du christianisme, Diabladalors de la Conquête Espagnole, puisque le bien est personnifié par l’archange Michel et le mal par Lucifer. Il existe sept différentes sortes de «diables» qui ont tous leurs costumes particuliers. Par contre, l’un à l’autre se ressemble beaucoup et se caractérisent par les masques imposants et cornés, et par leurs habits élaborés, très colorés et d’allure asiatique. Les «diables» dansent en faisant des sauts acrobatiques, en bougeant de manière agressive et en criant et en riant de façon diabolique. L’ange, de son côté, et vêtu en blanc, avec des ailes, un casque et une épée. Lui, aussi, danse en sautillon, mais ceci, de manière plus gaie. La Diablada est une danse propre aux Andes et est partagée avec les autres pays andins.

SELVA

Les danses de la forêt expriment la magie et le mystère qui se retrouvent généralement dans les contes et les légendes de la région. Souvent, les animaux sont représentés, convoqués ou vénérés.

Apu Cashi

L’Apu Cashi est une danse qui rend hommage au dieu Chauve-souris. C’est la communauté indigène de Shipibo del Río Pisqui qui a comencé à performer cette danse afin que le dieu protège la communauté et, aussi, pour le remercier de la riche récolte des fruits. L’Apu Cashi est accompagnée d’une Tanguiño lente, jouée avec une Quenilla (flûte) et plusieurs instruments de percussions : bombo, manguaré et maracas. Les danseurs sont maquillés de traits tribaux, habillés de jupes et de robes de paille et coiffés de plumes. L’Apu Cashi est une danse allègre et joyeuse.

Amuesha

L’Amuesha est originaire du peuple Amuesha, aussi dit Yanesha. C’est une communauté qui se retrouve sur les rives de plusieurs fleuves en plein milieu de la forêt péruvienne, dont leur survie dépend, entre autres, de la chasse et de la pêche. Les Yanesha pratiquent cette danse de guerre afin d’améliorer leur agilité et leurs techniques de chasse et de pêche. L’Amuesha est pratiquée avec les habits traditionnels du peuple qui est composée de robes et de jupes simples et brunes accompagnés souvent de colliers, de bracelets et des couronnes artisanaux. Comme l’Apu Cashi, les danseurs suivent le rythme d’un tanguiño.

Amuesha

Arequipa et le Canyon del Colca

Son nom vient de “Ari Quipay” ou Restons ici, les mots prononcés par l’Inca Mayta Cápac lorsqu’il arriva avec ses troupes dans la Vallée d’Arequipa, charmé par la splendeur des lieux et la douceur du climat.

Deuxième ville en importance au Pérou, Arequipa est surnommée la “Ville blanche”, puisque ses magnifiques édifices de style colonial ont été construits avec une pierre volcanique, le sillar, lui donnant cette jolie couleur caractéristique.

La ville est située dans la cordillère volcanique à 2300 mètres d’altitude, à proximité de trois volcans, le Misti, le Chachani et le Pichu Picchu, ce qui lui confère un climat sec et agréable.

Mis à part le tourisme qui est une activité importante de la ville, l’agriculture et les mines sont deux activités économiques motrices de la région. C’est ici que vous pourrez trouver les plus fins tissus en laine d’alpaca et de vigogne. En visitant la région vous aurez l’occasion d’observer la faune typique des Andes: condors, vigognes, lamas, alpacas, flamants, viscaches (rongeur typique des Andes qui ressemble à un lièvre) et bien d’autres.

Un point intéressant de la ville: sa gastronomie réputée à travers tout le pays. À vous d’en profiter!

Avec un centre historique classé Patrimoine mondial par l’UNESCO, Arequipa et ses environs ont beaucoup à offrir. Voici quelques attraits à ne pas manquer :

Monasterio de Santa Catalina

Fondé en 1579, ce couvent construit avec le sillar est si grand qu’il ressemble à une petite ville. C’est d’ailleurs le plus important attrait d’Arequipa. Durant quatre siècles il fut interdit d’accès. Se promener dans son enceinte est une découverte en soi avec ses petites rues étroites, ses magnifiques façades colorées, ses fontaines et ses jardins. À l’intérieur du monastère se trouve un musée d’œuvres religieuses.

La Cathédrale

Dominant la Place d’Armes par son imposante façade, sa première construction fut achevée en 1621 mais fut détruite par un incendie et un tremblement de terre. Sur ses décombres fut érigé un autre temple de style néo-classique. À l’intérieur, vous pourrez apprécier l’autel principal en marbre de Carrare et son orgue offert par la Belgique en 1870 et considéré comme étant le plus grand d’Amérique du sud.

L’église et le cloître de la Compañía de Jesus

Cette église fut construite entre 1595 et 1698. Les éléments d’importance sont les retables en bois sculpté et recouverts de feuilles d’or. Dans la sacristie se trouve la Chapelle San Ignacio avec ses fresques murales polychromes représentant la faune et la flore tropicale.

Mirador de Yanahuara

 À côté de la place centrale de Yanahuara (situé à 2 km du centre d’Arequipa), vous aurez une vue imprenable sur la ville et le volcan Misti. Notez les inscriptions sur le portail, se sont des fragments de poèmes de personnages célèbres d’Arequipa!

Canyon del Colca

Avec ses 3400 m de profondeur sur presque 100 km de longueur, c’est le deuxième canyon le plus profond au monde. Une excursion au canyon est un incontournable lors de votre séjour à Arequipa.

Vous pourrez y admirer les superbes terrasses incas, observer les majestueux condors au mirador de la Cruz del Condor, visiter Chivay la capitale de la vallée, profiter des eaux thermales aux propriétés médicinales ou découvrir les nombreux sites archéologiques : Pumunuta, Chininia, Uyo uyu, Malata de Ichupampa, Marcapampa, Mollepuncu, Uscallacta, Choquetico, Casas de los Caciques de Yanque y Lari, Tumbas Colgantes de Madrigal y en Choquetico Maca.

C’est également l’endroit idéal pour la pratique de sports  tels que la randonnée, l’escalade, le vélo et le canoë-kayak!

Salkantay et Huchuyqosqo: deux magnifiques treks pour se rendre au Machu Picchu en évitant les touristes!

SALKANTAY : 4 jours et 3 nuits OU 5 jours et 4 nuits

Située entre les deux grandes rivières de la région, l’Urubamba et l’Apurimac, la cordillère de Vilcabamba est pour le moins spectaculaire. Le trek vous permettra de découvrir plusieurs merveilles de la région à travers des lacs et vallées, dont le Salkantay, cette majestueuse montagne enneigée trônant sur la Cordillère du haut de ses 6,271 mètres, pour terminer par la visite du fameux Machu Picchu!

Selon l’altitude, vous aurez tantôt l’occasion d’observer des lagunes, des troupeaux de lamas et d’autres animaux typiques des montagnes, tantôt un écosystème dense propre aux forêts humides,  une cascade d’environ 80 mètres de hauteur et même avec un peu de chance, quelques magnifiques variétés d’orchidées.

Avis aux intéressés : ce tour s’offre également avec randonnée à cheval.

Profitez-en, grâce au personnel de soutient, vous n’aurez qu’à porter votre imperméable et votre appareil photo!

Difficulté: intermédiaire

Saison : mars à novembre. Le reste de l’année est à éviter à cause de la saison des pluies.

Durée : 4 jours /3 nuits OU 5 jours/4 nuits

*****************************

HUCHUYQOSQO : 4 jours et 3 nuits

Le trek vous permettra de découvrir le paysage montagneux et fertile des environs et d’assouvir votre soif d’histoire!

Sur le chemin : de nombreuses lagunes, des mines de sel et des sites archéologiques, incluant Moray, Ollantaytambo et Wacacancha, un temple dédié à l’adoration de l’eau. Par ailleurs, vous aurez l’occasion de visiter Huchuyqosqo, une ville Inca construite en altitude dans la Vallée Sacrée. C’est là que se trouvait le palais de l’Inca Viracocha, père de Pachacutec reconnu pour avoir été le plus grand roi Inca.

Bien sûr, le trekking se termine en beauté avec la visite du Machu Picchu!

Difficulté : intermédiaire

Saison : mars à novembre. Le reste de l’année est à éviter à cause de la saison des pluies.

Durée : 4 jours/ 3 nuits

À la découverte des Îles Palomino : loups de mer, pirates et autres curiosités …

La croisière commence par l’embarquement au port de Callao qui fut, sous l’empire espagnol, un port majeur d’expédition de marchandises provenant du Pérou, de Bolivie et d’Argentine vers l’Espagne.

Premier arrêt : El Camotal, une partie de la ville de Callao qui fut submergée sous l’eau durant le tremblement de terre de 1746 et visible les jours de marée basse. Puis, l`Île de San Lorenzo, la plus grande île du pays où se trouvait jadis un cimetière de marins, de corsaires et de pirates. Sur cette île furent retrouvés de nombreux artefacts de l’époque inca et pré-inca.

L’excursion se poursuit vers l’Île d’El Fronton où l’on peut observer ce qu’il reste de l’ancienne prison du même nom, souvent comparée à Alcatraz, et apprendre les nombreuses histoires et anecdotes qui l’entourent.

On navigue ensuite à l’intérieur d’une zone écologique pour arriver aux îles Cavinzas, un ensemble d’îles et d’îlots avec des grottes et des cavernes naturelles qui est un vrai paradis pour les oiseaux marins. Avec un peu de chance, il est même possible d’apercevoir des pingouins de Humboldt et des dauphins!

Sur les îles Palomino se trouve une énorme colonie de loups de mer qui dépasse largement celle des Îles Ballestas.  Après avoir longé les îles durant 40 minutes, vous arriverez à la baie du Cabezo où des petites plages se forment en marée basse.

Si les conditions de navigation le permettent, vous aurez même l’occasion de vous baigner avec les loups de mer!

Inclus: transfert vers le port et transfert de retour à l’hôtel, tour de bateau avec guide en espagnol et anglais, collations et boissons non alcooliques à bord

Excursions pour pimenter votre séjour

ENVIE D’UNE ACTIVITÉ HORS DU COMMUN?

Voici une suggestion d’activités que nous pouvons facilement intégrer dans votre circuit qui rendra votre voyage encore plus excitant!

1. RAFTING dans la Vallée Sacrée des Incas (Cusco) :

Descente en matinée de la rivière Urubamba avec un guide professionnel qualifié pour Rafting classe V. Le niveau de difficulté étant de 1 à 4, il peut monter à 4 en saison des pluies lorsque le niveau de l’eau est plus élevé. Nous vous recommandons d’être en bonne condition physique pour cette activité!

Inclus : équipement de rafting (casque, veste de sauvetage, pagaie, wetsuit, bateau de rafting), transport aller/retour à la rivière, déjeuner box lunch.

********************************************************

2. PARAPENTE à Lima :

Survolez durant 20 minutes en tandem la côte de Miraflores et ses plages. Voici une occasion unique de voir Lima et la côte Pacifique du haut du ciel.

Les habitués vous le dirons : un tour aussi excitant qu’étonnamment relaxant!

Inclus : transfert de l’hôtel à la zone de parapente, tour de parapente en tandem, casque, transfert de retour à l’hôtel.

********************************************************

3. VÉLO à Pachacamac (environs de Lima) :

Pachacamac est un site archéologique qui fut, durant près de 1000 ans, un centre religieux, commercial, puis administratif. Parcourez des sentiers à différentes altitudes, entre 150 et 600 mètres avec des montés et descentes. Le chemin emprunté et la distance parcourue seront adaptés à votre niveau.

Profitez-en, c’est une promenade que peu de voyageurs connaissent!

Après l’excursion, retour à Lima ou possibilité de déjeuner dans un restaurant local (non inclus).

Durée : environ 4 h

Inclus : transfert de l’hôtel à Pachacamac, tour guidé à bicyclette, équipement pour le tour (bicyclette, casque, gants), transfert de Pachacamac à l’ hôtel

La jungle péruvienne, paradis terrestre

À cheval entre la cordillère des Andes et l’impressionnante forêt humide de l’Amazonie s’étendant jusqu’au Brésil, la jungle péruvienne recouvre à elle seule plus de la moitié du Pérou!

Alors que le Pérou compte 84 des 114 différents écosystèmes du Globe, abritant 25000 espèces de plantes, 1800 espèces d’oiseaux, 515 espèces de mammifères et 418 espèces de reptiles, la jungle représente la plus riche biodiversité du pays et abrite à elle seule près de 70% des espèces vivantes au monde.

La jungle péruvienne est protégée par 24 parcs nationaux qui ont pour mandat de préserver la nature de l’empreinte humaine. Destination névralgique de l’écotourisme au Pérou, elle offre au voyageur un contact privilégié avec la nature et ses habitants alors que sa terre inspire à la fois la paix, et un désir insoutenable d’exploration et de découverte.

Venez faire une excursion à Puerto Maldonado! Vous aurez l’occasion de découvrir une grande variété de plantes médicinales, d’arbres tropicaux, d’insectes, de papillons, de magnifiques oiseaux exotiques durant le jour et d’observer des caimans au cours une promenade en bateau durant la nuit !

Le Machu Picchu, site enchanteur d’une beauté inconditionnelle

Découvert en 1911 par un professeur de l’Université de Yale, Hiram Bingham, ce dernier se consacra entre autre à faire reconnaître l’importance historique et culturelle du site. Ce site offrant un panorama à couper le souffle fût autrefois le domaine de plusieurs familles qui pratiquaient l’agriculture en offrande aux différents empereurs du pays. Le site fût la cible de plusieurs pilleurs de sanctuaires et vestiges. Encore aujourd’hui, nous en savons très peu sur ce qui a pu arriver à l’or et aux différents artefacts qui ont jadis appartenus au Machu Picchu.

Il y a déjà plusieurs centaines d’années, de nombreux chemins créé par les Incas menaient au site, aujourd’hui un seul perdure et est connu des visiteurs: Le chemin Inca. Sa route consiste en une randonnée d’environ 5 à 7 jours sur les traces du passé pour finalement, au dernier jour, arriver au Macchu Picchu et apercevoir le levé du soleil à travers les différentes  »portes » du soleil. Un spectacle magique à vivre une fois dans sa vie !

Pour les plus téméraires et ceux qui désirent avoir une vue d’ensemble du Machu Picchu, le Huayna Picchu vous permettra d’observer la forme de Condor sous laquelle la cité du Machu Picchu fût construite.